Fragment de lettre de rupture

[…]
Fuck ton sourire lumineux d’archange bestial
Fuck tes yeux noirs d’abysse
Fuck le voile soyeux de tes cheveux sur ton front
Fuck les jeans noirs un peu délavés
          Que tu portes tous les vendredis
Fuck tes souliers juste assez usés pour faire bohème et chic
Fuck tes fesses trop bien moulées
          Dans tes ignobles jeans du vendredi
Fuck le son de ta voix
          Je hais le son de ta voix dans ma tête
          Surtout quand je suis seule
Fuck tes idées et fuck ta thèse
          J’en ai rien à foutre de ton génie
Fuck ta poésie elle est meilleure que la mienne et je la déteste
Fuck tes compliments
          Tu aimes ce que j’écris
          Et j’en ai rien à branler
Fuck ton chien s’il me lèche une fois de plus
          Je l’émascule avec ma lime à ongles
Fuck ton appartement d’Ahuntsic
Fuck Ahuntsic je déteste ce quartier parce que tu y habites
          Et je continuerai de le détester jusqu’après ma mort
Fuck ton café-filtre avec du lait condensé sucré
Fuck ta manie de verser du lait condensé sucré
          Dans mon café-filtre
Fuck ta gueule d’amant romantique
          Tiré d’un roman Harlequin
Fuck les choix que tu m’obliges à faire
          Car je choisis de t’envoyer te faire foutre
Fuck les petites allumeuses du collège
          Qui te sucent entre deux cours
Fuck les petites traînées que tu baptises
          De ta purée pédagogique
          Brouet qu’elles avalent en gloussant ces pies
Fuck les cachous que tu leur offres après
          Goguenard
Fuck l’odeur de plotte mal récurée
          Qu’elles laissent flotter comme un trophée
          Dans ton bureau
Fuck tes propos responsables et sensés
          Alors que je suis hors de moi
Fuck ton calme ton flegme
          Tu me mets hors de moi
          Et tu en tires le pire
Fuck tes explications
          Je chie sur tes explications
          Je me torche avec tes lettres d’amour
Fuck ton cul angélique de pseudo intello
          Que j’enculerais si je le pouvais
Fuck ta sale trique
          Elle est jaune
          Laide et tordue
Fuck tes condoms nervurés pour mon plaisir
          Et ta bite hygiénique
          J’espère qu’elle pissera sang
          Et ordures gonococciques
Fuck la larme de foutre opalin perlant du méat
          De ton gland apoplectique
          Elle n’a rien d’émouvant
Elle n’est pas sublime
          Je mentais
Fuck ton jus amer
          Il donnerait envie de vomir
          Aux dernières des catins
          Tænia scato-spermophages
Fuck ton foutu foutre
          – que Satan le récolte et t’y noie
          Avec toutes tes pétasses que tu as pu asperger
          Pendant tes pauses syndicales
Fuck tout l’amour que j’ai eu et que j’ai encore pour toi
          Je te hais et je hais le culte que te vouent mes sens
          Va te faire sodomiser par un bouc syphilitique
          Adorable vomissure abjecte
          Va te faire f […]

2 réflexions sur “Fragment de lettre de rupture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s